La Loi du retour ou l’Aliyah

Commençons par les termes qui définissent le but principal d’Israël :

« Chaque juif a le droit d’immigrer dans ce pays… ».

La Loi du retour, qui commence par ces mots définissant le but principal d’Israël, a été adoptée par la Knesset, le Parlement israélien, en 1950.

Il renforce le droit de tous les Juifs à faire leur « Aliyah » ou immigrer en Israël et à recevoir automatiquement la nationalité israélienne, tant qu’ils ne posent aucun danger imminent pour la santé publique, la sécurité de l’état, ou le peuple juif dans son ensemble.

En 1955, quelques modifications ont été apportées à la loi stipulant que les criminels pourraient également être privés du droit de l’immigration et de la citoyenneté.

D’autres modifications ont été apportées en 1970, l’octroi automatique de la citoyenneté non seulement aux Juifs, mais aussi aux enfants, petits-enfants et conjoints non Juifs.