Israël et les États-Unis

Israël est l’allié le plus proche des Etats-Unis au Moyen-Orient.

Les liens entre les deux pays ont longtemps été décrits comme une « relation particulière ».

Pendant plus de six décennies consacrées à l’édification de l’état, les Israéliens se sont tournés vers les Etats-Unis pour y trouver une inspiration politique, une aide financière et militaire, ainsi qu’un appui diplomatique.

Les Américains, en retour, ont considéré Israël avec une appréciation particulière pour ses efforts fructueux visant à suivre la tradition démocratique occidentale, son développement économique remarquable et sa lutte déterminée contre ses ennemis intransigeants.

La solidité continue de l’alliance entre les Etats-Unis et Israël est enracinée dans les valeurs partagées des deux nations. Le soutien américain pour les aspirations ancestrales du Peuple juif à retourner dans sa patrie, date de la période coloniale lorsque John Adams écrivait : « Je souhaite réellement aux Juifs de retrouver une nation indépendante, la Judée ; il s’agit, comme je le crois, d’hommes parmi les plus éclairés ayant contribué à l’amélioration de la philosophie de Lumières. »

John Quincy Adams a écrit au célèbre Mardochée Manuel Noé qu’il croyait à la « reconstruction de la Judée en tant que nation indépendante. »

Depuis les années 1970, Israël a été l’un des principaux bénéficiaires de l’aide étrangère des États-Unis. Par le passé, une partie était consacrée à l’aide économique, mais toute l’aide économique destinée à Israël a pris fin en 2007 en raison de la croissance de l’économie israélienne.

Actuellement, Israël reçoit 3 milliards de dollars d’aide des Etats-Unis par le biais du programme de financement US des forces militaires étrangères (FMF). Soixante-quatre pour cent de ces fonds doivent être dépensés dans l’acquisition d’équipements de défense américains, des services et des formations. Ainsi, l’aide militaire américaine à Israël est considérée comme une subvention pour les industries américaines.

Un autre exemple de la « relation particulière » entre les deux pays est le rôle spécial joué par les États-Unis dans la facilitation des négociations de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Le gouvernement américain a été critiqué pour agir comme avocat du gouvernement israélien plutôt que comme honnête intermédiaire, satisfaisant et en coordination avec le gouvernement israélien au détriment de la progression les pourparlers de paix.

Par exemple, en vertu de la politique américano-israélienne du « sans surprise », le gouvernement américain doit d’abord vérifier avec le gouvernement israélien les idées à faire avancer dans le cadre des négociations avant de les proposer publiquement, ce qui apparemment pourrait priver les Américains de « l’indépendance et de la souplesse requise pour des pourparlers de paix sérieux ».

Image Bank

No images found

Related EIPA Updates

No EIPA updates found