L’Antisémitisme

L’antisémitisme est une perception particulière des Juifs, pouvant s’exprimer comme de la haine envers les Juifs. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme sont dirigées contre les personnes juives et/ou leurs biens, contre les institutions de la communauté juive et les édifices religieux.

En outre, de telles manifestations peuvent également cibler l’État d’Israël, conçue comme une collectivité juive.
L’antisémitisme accuse fréquemment les Juifs de conspirer dans le but de nuire à l’humanité, il est également souvent utilisé pour blâmer les Juifs afin de trouver la réponse à la question « pourquoi les choses vont mal ». Il s’exprime à l’oral, à l’écrit, par des représentations visuelles ainsi que des actes, et s’emploie à utiliser des stéréotypes sinistres et des traits de caractère négatifs.

L’antisémitisme chrétien

Selon les premiers Pères de l’Église, les Juifs ont été damnés pour avoir tué le Christ. Pour cette raison, selon Eusèbe de Césarée, les Juifs pourraient ne pas reconstruire la Jérusalem ou le Temple de Jérusalem, dans la mesure où sa destruction leur a été infligée pour avoir tué le Messie.

Les Croisades sont devenues l’occasion d’un massacre en masse des Juifs d’Allemagne et d’ailleurs en dépit de la tentative de l’Église catholique de modérer ces violences. Durant les Croisades et autres émeutes anti-juives, l’ensemble des villes juives et des quartiers juifs furent brûlés et les personnes furent jetées des murs des cités. Souvent les Juifs étaient rassemblés dans la synagogue et brûlés vivants. Ce traitement a été caractérisé de manière euphémique par certains écrivains chrétiens modernes comme des « humiliations subies par les Juifs ».

L’antisémitisme européen moderne

L’antisémitisme était chose évidente dans les écrits des Lumières comme ceux de Voltaire et d’autres. Edward Gibbon, qui a écrit Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain, a déclaré dans une note en bas de page que les Juifs à Chypre avaient provoqué des émeutes et étaient impliqués dans le capitalisme. Comme beaucoup  d’autres personnages des Lumières, l’une de ses revendications contre la religion chrétienne était qu’elle dérivait du judaïsme.

L’antisémitisme moderne est associé aux théories raciales du 19ème siècle en Allemagne, qui insistaient sur le fait que les Juifs constituaient une race séparée et inférieure. Adolf Stoecker, Wilhelm Marr, Richard Wagner et Heinrich von Treitchke étaient d’éminents antisémites.

Des personnages connus tels que Mendelssohn, Heine et d’autres qui étaient des Juifs convertis attiraient l’envie et la suspicion de leurs collègues allemands.

La Russie devint vigoureusement antisémite. Les pogroms (émeutes anti-juives) se produirent dans un certain nombre de villes et de villages dans les années 1880. Ces émeutes furent ignorées ou encouragées par les autorités. La police secrète du régime tsariste a forgé les Protocoles des Sages de Sion, un document prétendant décrire le plan secret des Juifs pour conquérir le monde.

L’antisémitisme arabo-musulman

Etant donné le traitement des Juifs dans les pays européens, l’expérience des Juifs sous la domination de l’islam peut paraître relativement bienveillante donnant lieu à l’idée que Musulmans, Juifs et Chrétiens vivaient en parfaite harmonie.

On est bien loin de la vérité, mais il est vrai qu’au cours des périodes les plus fastes, les meilleurs souverains de l’Islam, tels que les sultans ottomans, avaient convié les Juifs à s’installer en Turquie après leurs expulsions lors des inquisitions espagnoles et portugaises, ou bien à implanter leurs communautés en Terre Sainte comme à Tibériade et Safed.

Les Juifs étaient généralement méprisés pour leur côté rusé mais également considérés comme faible pour leur manque de courage. Par exemple, à la suite de la Révolution des jeunes Turcs en Turquie ottomane, les Juifs furent autorisés à servir dans l’armée. Une blague turque raconte que le recrutement et la formation d’une unité juive prirent beaucoup de temps. Ils furent envoyés par la suite sur le front. Cependant ils rebroussèrent chemin rapidement, après avoir été effrayés par une bande de brigands rencontrés sur leur route. Un hadith musulman (légende associée au Coran) rapporte qu’à la fin, les Musulmans tueront tous les Juifs, qui tenteront de se cacher derrière des arbres. Une seule sorte d’arbre acceptera néanmoins de les cacher. Ce hadith est répété dans la charte de l’organisation Hamas, mais son origine est vénérable.

A l’époque moderne, au début du 19ème siècle, les musulmans et les pays arabes ont adopté les thèmes antisémites européens tels que le meurtre rituel (un incident s’est produit à Damas en 1840) et, plus tard, les Protocoles des Sages de Sion, la publication de Mein Kampf et autres apparats de l’antisémitisme chrétien européen comme la négation de l’Holocauste.

Les caricatures dans les médias des pays arabes et musulmans apparaissent régulièrement et montrent les Juifs avec des « traits » caractéristiques de portraits antisémites comme la meilleure posture, les yeux globuleux et le nez crochu.

Image Bank

No images found

Related EIPA Updates

No EIPA updates found